1.png

               

 

Avec a coeur d'@rt, soyez au coeur de l'artisanat local

 

 

Accueil

Le Carnaval

Le grand Saint-Pierre : origine d’un carnaval populaire

 

Amené en Martinique par les colons qui furent les premiers à recourir à ces pratiques, il fit ses premiers pas à Saint-Pierre sous le Gouverneur Du Parquet, qui recevait le mardi Gras au château de la Montagne. Les esclaves voyant passer tous ces invités masqués sur l’habitation en costume traditionnel de leur province, se mirent au fil du temps à prendre l’habitude de s’amuser aux cases et à danser au son du tambour. Le carnaval devint un moment de liberté, autorisé par le maître, exclusivement sur l’habitation.

 

Du coup, leurs croyances interdites et leur liberté opprimée y trouvèrent un canal d’expression dissimulée permettant le détournement d’un système asservissant.

.

L’abolition de l’esclavage en 1848 permettra des changements à ce niveau. Le carnaval devient une manifestation organisée pour toute une population et non plus une partie. A Saint-Pierre, il attint sa renommée dans le dernier quart du 19siècle quand durant cette période les barrières sociales et la couleur de peau s’effaçaient en faveur d’une même dans et même chanson. On accourait de tout l’archipel des caraïbes, d’Europe et des Amériques pour y assister.

 

L’esthétique du carnaval oscillait déjà à Saint Pierre entre renversement, détournement et bricolage, d’habits et de chose apparemment rejetés, qui transformés grâce à l’ingéniosité deviennent le support du beau.

Il est structuré autour de masques bien qu’interdit pendant un temps pour éviter tout désordre et de costumes qui donneront lieu à la naissance de personnages emblématiques. Les chants et les danses  furent aussi les composantes de ce qui deviendra les « vidé » que nous  connaissons actuellement.

 

 Le 8 mai 1902 marqua l’arrêt momentané du carnaval. Ce ne fut qu’une fois le deuil respecté, que les martiniquais repensèrent à le fêter. Toutefois, du fait de la destruction de la ville de Saint-Pierre, il sera transféré vers la nouvelle capitale : Fort Royal plus connue sous le nom de Fort-de-France.